"Mots" de pieds, Carnet de tendances, CONSEILS D'UNE FÉE DES PIEDS, RED DE STYLE

Low boots vs bottes: le match

Nous avons souvent notre petite préférence: low boots ou bottes, nous ce qui nous « botte » c’est d’être belles, à l’aise et sexy all the day !

En fonction de la tenue, on optera plus pour l’une ou l’autre. En robe, je choisis plus simplement une jolie paire de bottes. En pantalon 3/4 ou avec une coupe droite, je vais plus porter des low-boots.

Notre podologue vous guide et vous donne les points positifs comme négatifs des low boots et des bottes.

Les bottes vont tenir plus chaud. On constate souvent une transpiration plus importante, elles sont souvent trop étroites au niveau du mollet. Toute une journée avec et vous avez l’impression de ne plus sentir vos jambes.
Les low sont plus basses. Il y a un  moins bon maintient, la cheville est plus libre. Si on les prend un peu trop grandes, on va avoir l’impression de glisser très facilement à l’intérieur, voire à  se déchausser. Not easy…
Les cuissardes provoquent des  signes d’irritations et de démangeaisons au pli du genou. Il faut savoir bien les porter. Ne jamais les mettre avec une tenue provocante, au risque de tomber très facilement dans le cliché de la pin-up peu glamour. Oui, Julia Roberts en porte dans Pretty Woman. Oui, elle est sexy et tellement belle dans ce film. Mais comme nous venons de l’écrire, c’est un film. Donc on peut se permettre toutes les fantaisies 😉

Quelque soit la saison, les low-boots sont le bon compromis, mais la botte sera votre meilleure amie en cas de pluie. Elles sont tout de même plus faciles à adapter à une tenue car elles sont souvent plus basiques  que des low-boots.

 

Par défaut
"Mots" de pieds, A moi le tapis rouge !, CONSEILS D'UNE FÉE DES PIEDS

Les bottes, ce qu’il faut savoir.

Idéales pour commencer à s’essayer à des hauteurs jamais atteintes, les bottes permettent le maintien à la fois de la cheville et du talon.  Avec, vous vous sentez élégantes, élancées, et indépendante ! Bref, une vraie wonder woman ! Attention toutefois à savoir bien choisir vos bottes. Celles qui ne vous quitteront plus de la saison !
Voici notre check-list des règles à connaître lorsque vous choisirez vos prochaines bottines, bottes ou cuissardes : 
– La matière : De la bottine à la cuissarde, si vous choisissez un matériau synthétique, attendez-vous à transpirer… NO GLAM, vous l’aurez compris.
Dans un autre style : rappelez-vous que vous porterez surtout vos bottes en automne/hiver. Les matériaux fragiles et non imperméables (daim ou petites décorations en lanières de cuir ou fourrure par exemple) sont peu recommandés à moins que vous soyez bien consciente des petits dangers (flaques d’eau, boue, gravillons, feuilles) et autres inconvénients en portant ce type de chaussure. Même si vous les adorez avec un grand A, ne n’en abusez pas. Sortez-les uniquement lorsque la météo est plus clémente. L’essentiel : savoir bien les entretenir (soin et imperméabilisant)

Les renforts : Une botte comporte plusieurs zones de renforts en particulier en « coque » autour du pied. Celles-ci sont « standardisées » et donc, par définition, pas toujours adaptées à tous les pieds. Attention donc aux renforts qui vont blesser les malléoles, les orteils, l’arrière du talon ou le dessus du pied. Encore une fois, la connaissance et le respect de votre morphologie personnelle sont indispensables si vous voulez être à l’aise H24. Pour les renforts qui blessent la malléole, parfois il suffira de surélever le pied à l’aide d’une semelle intérieure. Pourquoi ne pas ajouter en plus du confort en bottes, de l’élégance grâce aux semelles RED CARPET … Rdv sur notre site ici

Le format : A chaque type de bottes, un style vestimentaire. Il existe différents formats : bottes hautes avec les cuissardes, plus basses et discrètes avec les boots. Le choix d’une botte peut en dire long sur votre personnalité. On dira de vous que vous êtes une femme de caractère, indépendante, bien dans sa peau si vous optez pour des cuissardes. On vous jugera plus sérieuse et réservée si vous portez des low boots.

L’essentiel c’est d’être bien dans ses bottes et dans sa tête !

Rappelez-vous aussi que les bottes se portent avec des bas ou bien des collants épais ou semi-opaque. Lors de votre séance d’essayage, il est recommandé de tester des bottes avec déjà un collant ou des chaussettes fines afin de voir si votre pied aura l’espace nécessaire pour ne pas être écraser le jour où vous porterez vos nouvelles bottes avec vos propres collants.

Si vous êtes plus d’humeur nylon, glissez une semelle Red Carpet pour éviter que le pied flotte ou glisse à l’intérieur.

Les fioritures : Les bottes s’offrent à toutes les fantaisies. Elles ont beaucoup plus de matières et de surface qu’une simple paire de ballerines par exemple. Une aubaine pour les stylistes ! Les designers s’amusent voire abusent de fermetures, boutons, coutures, superpositions, plis, couleurs etc… N’oubliez pas que ces ajouts doivent rester ce qu’ils sont : décoratifs. S’ils se transforment en outils de torture et malmènent vos petons faisant apparaitre une gêne dès les premiers pas, c’est qu’ils sont superflus et mal adaptés à votre physionomie. Bien que la tendance soit importante aujourd’hui, il faut avant tout avoir des bottes simples, glamour et agréables à porter tout au long de la journée.

 

Par défaut
"Mots" de pieds, CONSEILS D'UNE FÉE DES PIEDS, Non classé, Podo'week

Podoweek – Spécial HALLOWEEN – Mes pieds ont peur…

Podoweek-halloween redcarpet

Spécial Halloween

Vos pieds aussi ont peur. Voici la liste des 5 angoisses principales qui font trembler vos pieds…

– Peur de la routine
Comme les êtres humains, nos pieds ont peur de la routine, du train-train quotidien. C’est pourquoi, il faut changer régulièrement de chaussures et ne pas toujours être en talons. Passez de la hauteur au plat et inversement. Idem pour les chaussettes et les bas que vous utilisez. Alternez. Les pieds ont besoin de renouveau !

– Peur d’être comprimés
Vos pieds sont parfois claustrophobes. Ils apprécieront toujours plus une paire aérée et/ou ouverte à une paire qui va les comprimer ou les contraindre. Attention toutefois à avoir un maintien minimal.

Lorsque vous rentrez chez vous, pensez à vous déchausser et à retirer vos chaussettes qui vous ont accompagnées toute la journée.

– Peur d’être mouillés
Vos pieds détestent rester mouillés. Même s’ils adorent les douches ou les pédiluves, ils aiment beaucoup moins être habillés alors qu’ils ne sont pas totalement secs. C’est gênant,  ça colle… bref ce n’est pas sexy !

 

Le séchage intégral et minutieux (y compris entre les orteils) fait partie intégrante des soins d’hygiène indispensable au bien-être de vos pieds.

– Peur d’être assoiffés
Nos pieds sont assez capricieux comme vous avez pu le constater. Ils n’aiment pas être mouillés, mais il faut savoir qu’à l’inverse, ils ne vont pas apprécier non plus d’être trop secs. Il faut savoir trouver le juste milieu.

Votre peau a tendance, surtout en période hivernale, à devenir plus sèche, plus irritée, plus sensible. L’exposition intense à l’air libre, la fatigue ou le stress vont influencer votre peau.

Cette peau, déficiente en élasticité et souplesse, pourra alors se fissurer, se craqueler ou encore s’irriter très facilement.
Une crème hydratante nourrissante adaptée aux pieds, à appliquer sur pieds propres et secs, devrait permettre d’éviter ces inconvénients.

– Peur d’être oubliés
D’un point de vue anatomique, vos pieds sont loin de vous et parfois, il faut l’avouer, ils ne font pas partie de vos préoccupations principales. Faites en sorte qu’ils n’aient pas besoin de tirer la sonnette d’alarme et d’être douloureux, secs et en mal d’amour pour que vous en preniez soin.

Rappelez-vous que plus les problèmes sont traités rapidement, moins ils auront de conséquences.

 

Par défaut
"Mots" de pieds, CONSEILS D'UNE FÉE DES PIEDS, Soins & Cocoon

Mon cuir m’en fait voir de toutes les couleurs !

 

 

Vous avez des paires de chaussures en cuir, mais elles vieillissent mal ? Stop ! Il est temps d’offrir à vos chaussures une seconde jeunesse, avant qu’il ne soit trop tard pour les récupérer.

Tout d’abord, avec le temps, le brillant du cuir devient plus mat. Avec l’usure, les cuirs non vernis ont également tendance à ne plus refléter la lumière. Ils perdent leur brillance et leur éclat ! Ensuite le cuir s’assèche, il fait des fissures et peut même craquer voire se déchirer.

Au niveau des couleurs, même refrain. La couleur devient terne, surtout quand le cuir est mal tanné ou malmené. Pour remédier à l’usure du cuir, il faut tout d’abord savoir que c’est un matériau vivant. Il ne doit pas rester exposé à la chaleur de façon répétée et prolongée, ni à l’humidité.

Les usures et les décolorations apparaîtront en premier lieu sur les zones de frottement, de contact et aux emplacements des accessoires (clip shoe and cie).

La check list indispensable pour protéger votre cuir : Une brosse à chaussures (pour le brillant), une crème (pour éviter qu’il se dessèche), du cirage (pour entretenir les couleurs lorsque c’est possible) et beaucoup d’attention pour limiter les situations à risques (boue, pluie, gravillons…)

Prenez soin de vos chaussures, elles vous le rendront. Et si vous ne savez plus comment faire avec une paire en fin de vie, apportez-la à votre cordonnier. Il saura comment sauver vos bottes favorites et vous serez à nouveau les meilleures amies pour affronter l’hiver en toute sérénité !

 

Par défaut
"Mots" de pieds, A moi le tapis rouge !, CONSEILS D'UNE FÉE DES PIEDS, Non classé

Porter des talons, oui mais à quel âge ?

ImageLa grande polémique actuelle porte sur l’âge « légal » pour porter des talons. Nombreuses sont celles qui veulent grandir trop vite. Nous avons toutes été sans voix en voyant la petite Suri Cruise porter des talons dès l’âge de cinq ans.

Evidement, c’est fun de jouer avec les talons de maman, mais attention, les petits petons ne sont pas encore « à la hauteur » pour pouvoir marcher dans les rues en talons hauts comme les grandes.

Mais alors à quel âge peut-on autoriser le port du talon à nos enfants ?

La réponse avec votre fée des pieds…

Il faut savoir que le pied et la marche finissent vraiment d’évoluer seulement à partir l’âge de 7 ans. Il est essentiel de ne pas perturber ou « forcer » cet apprentissage par des obstacles comme la paire de talons. Rien ne va interdire bien sûr de jouer avec ceux de maman , mais évitons quand même de lui faire prendre l’habitude avant que sa marche ne soit totalement acquise. A 7 ans, il est évident que votre fille est encore bien trop jeune pour porter des talons ! Son pied continue à grandir et à évoluer pour atteindre sa taille adulte quelques années plus tard au moment de la puberté. Il est préférable d’attendre un peu… surtout si vous craquez pour ces jolis souliers en vitrine qui ne lui feront que deux mois car son pied va grandir très vite !
Enfin, il y a la question du message véhiculé lorsque l’on porte des talons. Par définition, le talon est l’accessoire de séduction ultime de la femme, et non celui de l’enfant. Alors, certes, on dit souvent que les enfants grandissent trop vite… donc ralentissez un peu le processus !
Sans compter que les addicts des talons connaissent les conséquences d’une journée entière à porter ces doux objets de torture. Le collège n’est pas un endroit où l’on devrait voir des jeunes filles en talons. Pour la soirée de gala de fin d’année éventuellement, et encore… Avant de chausser votre fille d’escarpins, menez l’enquête autour de vous pour vous assurer qu’elle ne sera pas la seule à se retrouver ainsi en hauteur.
Pour le port « non exceptionnel » de talons, attendez donc 16 ou 17 ans. Et pour l’habituer à marcher avec, conseillez lui de porter des semelles de confort Red Carpet. Ainsi, elle appréciera beaucoup mieux ses escarpins !
Par défaut
"Mots" de pieds, CONSEILS D'UNE FÉE DES PIEDS

Mon podologue est en vacances !

Conseil du jour de notre fée des pieds: 

Si votre podologue est en vacances cet été et que vous devez à tout prix soigner un vilain bobo, n’hésitez pas à consulter un autre cabinet ouvert aux alentours, sûrement un confrère tout aussi diplômé que lui donc n’ayez crainte.  Il vaut mieux bousculer un peu les habitudes et faire de nouvelles rencontres plutôt que laisser empirer un bobo en attendant que votre pédicure préféré rentre de ses congés.

En attendant, on se fait des soins maison. Voir l’article référence ici

Par défaut
"Mots" de pieds, CONSEILS D'UNE FÉE DES PIEDS, Non classé

Un été sans bobos !

Les bobos aux mains ou aux pieds, nous sommes toutes passées par là. Cet été, on se prépare, on check tout pour être prêtes à les éviter et passer un été avec des ongles en bonne santé !

Anticiper les bobos c’est déjà les connaître !  Egratignures, coups de soleils, ongles incarnés, allergies… Vos pieds et mains sont particulièrement exposés l’été. Que vous partiez ou non d’ailleurs.
Conseils de la fée des pieds Red Carpet:
– Vigilance au chaussage ! On a tendance à acheter et mettre des chaussures parfois de qualité moyenne pour en avoir plusieurs dans sa valise. Elles sont beaucoup moins sympas avec nos pieds, elles blessent et  ne retiennent pas l’humidité (transpiration, baignade ou orages).
– On a avec soi sa petite trousse de premiers secours : on y retrouve une crème hydratante, des pansements de différentes tailles, une aiguille, un antiseptique…
– Pour celles et ceux qui porteront des chaussures ouvertes gares aux petites blessures si vous marchez dans la nature. Ecolo oui, mais pas trop !

Cet été, je serai très souvent à la plage, au bord de mer… mais le soir j’ai envie de sortir mes plus beaux escarpins pour faire la fête. Que faire pour avoir de jolis pieds ?

– Attention au sable et cailloux dans la chaussures qui peuvent blesser à la longue.
– On se protège des UV jusqu’aux orteils. Sinon, gare aux coups de soleil (voir précédent article ici).
– Le sel et la marche sur la plage vont adoucir vos pieds mais aussi les assécher, on continue de bien hydrater si on ne veut pas se retrouver avec des crevasses !
– On applique le vernis une fois que nous sommes rentrées de notre session plage. On hydrate d’abord, on chouchoute ses petons et on applique le top coat et le vernis pour une durée limitée. Oui, l’été le vernis reste beaucoup moins longtemps sur nos ongles. Soleil, eau, sable, activités, sport… on écaille et abîme très vite notre vernis !

Notre conseil chic et futé: emportez avec vous plusieurs vernis (colorés, naturels, transparents) pour varier les plaisirs et assortir vos ongles à vos tenues de clubbeuses !

Par défaut